Accueil > L’Association > Année 2010 > 13 mars 2010 : compte rendu

PDF - 5.2 Mo
Compte rendu 2010

13 mars 2010 : compte rendu

Je vous remercie d’être là. Je dois tout d’abord signaler que Claude Vigée viendra un peu plus tard pour lire quelques poèmes, son état de santé ne lui permettant pas d’assister à l’ensemble de notre assemblée. Il vous prie de bien vouloir l’excuser et de vous dire combien il le regrette, mais il ne va pas bien, vraiment. Comme j’ai demandé à Heidi Traendlin et à son mari Jacques Anglarès de bien vouloir aller chercher Claude chez lui en auto, pour lui éviter la fatigue des transports, ou même d’un taxi, je vous lirai moi-même, après le rapport d’activité, le rapport financier. La feuille d’émargement et de vote circule. Si vous voulez bien signer et indiquer si vous approuvez ces deux rapports, je vous en remercie. Nous n’allons pas être longs puisqu’à trois heures, nous laissons la place aux poètes.

L’activité de l’association se sera particulièrement centrée cette année sur la publication de la revue Peut-être, qui a réclamé toute notre énergie. Il m’avait été demandé l’année passée de me renseigner en ce qui concerne la possibilité de prélèvement automatique de la cotisation, ce que j’ai fait, sans donner suite, car la procédure est assez compliquée. Il faut obtenir un numéro national d’émetteur, ce qui constitue une première démarche ; ensuite, les opérations ont un coût, 4,65 euros par dossier et un euro par prélèvement. Je ne crois pas que dans une petite association comme la nôtre le jeu en vaille la chandelle. En tout cas, je n’assume pas cette complication. Je fais mes excuses à ceux ou celles qui ont reçu, par erreur, un avis de rappel de cotisation. C’est simplement que lors d’un envoi en nombre, le geste prend une tournure un peu mécanique. Cela peut donc arriver et risque d’arriver de nouveau.

Je laisserai tout à l’heure la parole à Sylvie Parizet, qui vous parlera du colloque universitaire, initialement prévu en décembre à Nanterre, puis reporté en mars pour qu’une journée puisse se dérouler à la Sorbonne. Il aura finalement lieu à Nanterre la semaine qui vient. On me prie de vous signaler aussi un tout autre genre de manifestation : un spectacle créé par l’atelier théâtre du lycée André Maurois aura lieu à Bischwiller le samedi 20 à 20 heures 30 et le dimanche 21 à 16 heures. Il a pour titre Du bec à l’oreille : D’un enfant d’ici au poète de partout. Et il se compose de textes et poèmes de Claude Vigée.

Venons-en maintenant à la revue, qui a donné lieu à diverses activités. Tout d’abord, nous avons constitué un dossier de demande de subvention auprès de la Région Ile-de-France, où nous avons été très bien accueillis par Isabelle Reverdy. Grâce à ses explications, elle a aplani pour nous nombre de difficultés. Une subvention de 2200 euros nous a été accordée et nous avons d’une part établi le bilan qui nous était demandé, et d’autre part constitué un nouveau dossier pour le numéro 2. J’ai également envoyé au Centre national du Livre une demande de subvention pour le numéro 2, à paraître début 2011.

Tout au long de l’année, nous avons rassemblé les contributions. Claude Cazalé Bérard m’a beaucoup aidée, notamment pour le dossier : Le monde sauvé par les poètes ? Nous avons ensuite mis en ordre ces contributions et fait une première relecture. Puis, nous avons composé l’ouvrage pour l’imprimeur, Guy Braun et moi. Est venue une seconde relecture, puis nous avons reçu les cinq cents exemplaires le 30 décembre. Il a fallu ensuite songer au service de presse, aux envois aux contributeurs, à la publicité et aux libraires, ce qui implique de se transformer en petit coursier. Je me suis renseignée à la poste sur d’éventuels tarifs préférentiels au nombre, mais nous n’avons pas assez d’abonnés. Il faudrait cent envois sur l’Ile-de-France et un ou deux départements limitrophes, et quatre cents sur toute la France. Avant l’impression, nous avons retenu un nom pour le site de façon à l’indiquer dans le numéro. Sur ce site, on trouve tous les renseignements ayant trait à l’association et à sa revue, le nom des librairies où l’on peut trouver la revue et le détail des manifestations organisées autour de sa parution. Le 18 février, par exemple, l’association Ent’revues nous a invités à organiser une présentation dans leurs locaux de la rue de Rivoli. André Chabin avait, quinze jours auparavant, parlé de la revue sur France-Culture. Antoine Wicker a écrit un très bon article dans les Dernières nouvelles d’Alsace. La revue a été mentionnée dans Ouest-France et le sera dans d’autres publications, poétiques notamment. Nous serons au Salon du Livre sur le stand de l’Ile-de-France. C’est la librairie Tschann, et Yannick Poirier précisément, qui s’occupe de la vente des ouvrages. Nicole Gdalia a bien voulu se charger d’y apporter les trente exemplaires. Je la remercie. L’accueil est favorable. Nous demandons aux membres de l’association de lui faire de la publicité et d’aller voir les libraires, dans la mesure du possible. J’enverrai la revue aux abonnés qui n’ont pu venir aujourd’hui avec le compte rendu de l’assemblée générale. Pour vous qui êtes ici et qui n’avez pas encore la revue, elle vous attend. Les enveloppes sont disposées par ordre alphabétique. Je demande aux membres de l’association de comprendre que j’essaie de regrouper les envois postaux pour deux raisons : tout d’abord, j’essaie dans la mesure du possible d’associer l’envoi du compte rendu de cette assemblée et de la revue pour limiter les frais ; d’autre part, il me faut une certaine somme pour que la Poste accepte un chèque.

Pour le numéro 2, nous avons déjà de la matière et des promesses d’articles, notamment sur le dossier sur Le visage.

Je signale pour finir que sont parus récemment deux livres de Claude Vigée. L’un d’eux, comme je l’écris dans la lettre d’invitation, est une réédition de L’extase et l’errance et l’autre a pour titre La double voix. Je pense que vous devriez trouver ces ouvrages chez Gibert ou bien chez Compagnie, qui dispose également de la revue.

Anne Mounic

Peut-être | Se déconnecter | | Plan du site | nous contacter | Suivre la vie du site RSS 2.0