Accueil > L’Association > Année 2012 > Assemblée 2012 & Bulletin N°5

Assemblée 2012 & Bulletin N°5

PDF - 3.8 Mo
Bulletin N°5 2012

Comme nous parvenons cette année à une échéance, l’élection du nouveau bureau pour les cinq années à venir, je vais intégrer le bilan d’activité annuel dans la perspective plus large des cinq années passées, qui ont vu naître et se développer l’Association des Amis de l’Œuvre de Claude Vigée, fondée en 2007. On s’aperçoit, lorsqu’on regarde en arrière, que l’activité consistant à publier et mettre en valeur l’œuvre de Claude Vigée, n’a guère connu de trêve depuis 2007, par les publications chez Parole et Silence et chez Orizons ainsi que le volume de Poésies complètes chez Galaade. J’ai contacté fin 2011, sur la demande de Jola Vigée, Isabelle Laffont, aux éditions Lattès, car le premier volume du Panier de houblon était épuisé. Tout est désormais rentré dans l’ordre et ce contact nous a permis de remédier à un manque sur le site des éditions : Alfred Dott a envoyé une photo de Claude et j’ai fait parvenir une biographie : http://www.editions-jclattes.fr/auteur-claude-vigee-000000003565

J’ai entrepris, avec l’accord de Claude, les conseils d’Yvon Le Men, et d’Anthony Rudolf, une autre démarche, plus hasardeuse, auprès d’André Velter et d’Antoine Gallimard. Leur adressant, fin décembre, le numéro 3 de Peut-être, je me suis étonnée que Claude Vigée n’apparaisse pas dans leur prestigieuse collection, Poésie/Gallimard. Ne recevant pas de réponse, j’ai envoyé une nouvelle lettre le 27 février. Nous pouvons nous prévaloir du soutien, non seulement d’Yvon, mais de celui de Jean-Baptiste Para et de Michel Deguy, qui m’ont tous deux écrit qu’ils appuyaient ma demande. Nous verrons.

De plus, passant chez Honoré Champion le mardi 28 février 2012, je rencontrai Sylvie Duhamel, qui me dit qu’elle envisageait de republier, sous une forme moins onéreuse, La lune d’hiver, ce que j’accueillis avec beaucoup de joie. Elle me demandait aussi s’il y avait un public. Je parlai de l’association. En ayant informé Claude, qui me dit que cinquante pages de l’édition originale de 1970 avaient été supprimées, j’ai demandé s’il était possible de les réintégrer. J’ai également proposé d’écrire une postface pour mettre en valeur certains aspects de cet ouvrage qui me paraissent importants, mais n’ont pas été mis en relief, sans pour autant, bien sûr, supprimer l’avant-propos ni l’introduction.

La suite au format pdf

Peut-être | Se déconnecter | | Plan du site | nous contacter | Suivre la vie du site RSS 2.0