Accueil > Les Cahiers > Les sentiers de velours sous les pas de la nuit

Les sentiers de velours sous les pas de la nuit

Les sentiers de velours sous les pas de la nuit de Claude Vigée

ouvre la collection des Cahiers de Peut-être, revue de l’association des Amis de l’œuvre de Claude Vigée. Ce recueil des poèmes postérieurs à la publication de Mon heure sur la terre s’inscrit tout à fait dans l’esprit de notre association : nous nous rassemblons tous autour de l’œuvre de notre ami au mieux de nos possibilités. Ainsi nous retrouvons dans ce recueil Michèle Finck, Claude Cazalé Bérard, Anthony Rudolf, Daniel et Jola Vigée ainsi que Alfred Dott (photographies) et Guy Braun (monotypes et gravures). De plus, nous pouvons y lire aussi, par-delà la différence des langues et les frontières, l’hommage à Claude Vigée de Vincent O’Sullivan, qui est non seulement un des plus grands poètes de Nouvelle-Zélande, mais encore romancier, dramaturge, et critique, spécialiste mondialement reconnu, notamment, de Katherine Mansfield.