Accueil > La Revue > Numéro 8 > Sommaire Peut-être N°8

Sommaire Peut-être N°8

Sommaire

« A ceux que mon cœur aime »

La forme et l’ineffable dans l’art
par Claude Vigée
Le Buisson Ardent
par Claude Vigée

« Mon heure sur la terre »

Le noyau pulsant du devenir : Le démonique ou la vie justifiée
sous la direction de Nicolas Class
Contributions de Jean Lacoste, Nicolas Class, Maurice Elie et Anne Mounic

Yvan Goll et Claude Vigée : deux fanaux dans l’errance
par Martine Blanché

« L’oreille ouverte »

Notes sur les manières de prêter pertinence à la poésie de John Ashbery — en allant jusqu’à Valéry
par Jean Bessière
Anna Akhmatova : « la nostalgie de la culture mondiale »
par Tatiana Victoroff
Georges-Emmanuel Clancier, « passager du temps »
Entretien (2008)
Le poème, « moulin mystique »
Entretien avec Geoffrey Hill (2008)
La maladie d’Alzheimer à la lumière des Ecritures, et inversement
par Jean Witt
Louise Hervieu, du dessin au Carnet de santé
par Guillaume d’Enfert
Ah ! Dieu que la guerre est... Folie !
En marge d’une exposition – Quelques femmes et la guerre :
Promenade en forme de patchwork artistique, poétique et littéraire
par Guillaume d’Enfert
Un témoignage épistolaire :
Louise Hervieu ‒ Max Jacob ‒ Edmond-Marie Poullain
par Guillaume d’Enfert

« Le Lac de la rosée »

L’Avent, l’attente
(1949-1951)
par Claude Vigée
L’Ecole espagnole et autres poèmes
par Stevie Smith
Traduits par Anne Mounic
Mots, vent, paroles
par Beryl Cathelineau Villatte
A Janine, puisatière de mon écriture…
par Jean Witt

« Dompter le temps »

Actualités de Claude Vigée et de Peut-être
Ont contribué à ce numéro
Présentation de l’association